Rétrospective en images :
30 ans de découvertes sur la Sologne,
Samedi 28 novembre 2009,
Lamotte-Beuvron
mercredi 2 décembre 2009

Le GRAHS a 30 ans

Rétrospective et conférence en images :

le GRAHS sur le terrain

30 ans

de recherches

de découvertes

de publications

sur la Sologne,

des origines

à nos jours ….

Pour célébrer les trente ans du GRAHS,

le Président et le Conseil d’Administration

vous invitent à une rétrospective conférence

en images :

« 30 ans de découvertes

sur la Sologne,

des origines à nos jours »

Résumé :

Pour cet anniversaire, une rétrospective-conférence a été présentée au public venu nombreux ce samedi 28 novembre, au cinéma le « Méliès » à Lamotte Beuvron.
L’après-midi se divise en trois parties : d’abord deux diaporamas sont projetés, le premier sur l’historique de l’association, le second, plus dense, parcourt toutes les facettes des activités du Groupe, avec, en points d’orgue, quatre mini-conférences ; la troisième partie se déroulant à l’étage autour d’un verre de l’amitié.

Visite du patrimoine

La projection a débuté par l’historique de l’association présenté par son Président. Henri Delétang :

Henri Delétang

Fondée en 1979, elle répondait à différents besoins, les deux principaux étant de venir en aide à des chercheurs isolés qui voulaient écrire sur l’histoire de leur village, et de diffuser les résultats des découvertes du chantier de fouille archéologique du théâtre gallo-romain de Neung-sur-Beuvron. Dès sa fondation, si son siège est lamottois, son conseil d’administration comporte des membres venus des quatre coins de la Sologne ; le GRAHS est donc bien une association régionale. Les statuts sont rappelés : « étudier l’histoire de la Sologne des origines à nos jours ; faire connaître les recherches par des conférences et des publications ; établir une coopération entre amateurs et spécialistes… ». Ce sont ensuite les publications qui sont présentées à l’écran, le premier bulletin de 1979 ; le premier numéro de la collection « La Sologne et son passé » paru en 1983 ; le spécial « Napoléon III et la Sologne » qui, en 1991, fut accompagné par une exposition sur ce sujet. Cette exposition deviendra itinérante et sera présentée, durant plusieurs années, dans tout le Loir-et-Cher et au delà. A partir de 1992, le GRAHS bénéficie d’un local, mis à disposition par la municipalité lamottoise, pour abriter sa volumineuse bibliothèque, le matériel nécessaire à ses travaux et permettre les réunions de travail. 2005 sera une année importante qui verra la création d’un emploi à temps partiel dans le cadre d’un CAE ave le soutien de l’ANPE, qui pourra être consolidé en 2007 avec une aide de la Région Centre dans le cadre de « Cap’Asso ». Après avoir évoqué avec quelques mots choisis, les amis disparus, dont les portraits défilent à l’écran, Henri Delétang conclut en remerciant les membres de l’association, les différents soutiens et partenaires.

La seconde vidéo-projection intitulée « 30 ans de recherches de découvertes et de publications sur l’histoire de la Sologne des origines à nos jours » est présentée conjointement par Frédéric Auger et Joël Lépine.

Joël Lépine et Frédéric Auger

En introduction, ils saluent le travail effectué depuis trente ans par Henri Delétang, actuel Président et Président fondateur. La salle ne manque pas l’occasion d’applaudir longuement l’archéologue-historien.
Ce sont ensuite les nombreux et très diversifiés travaux du GRAHS qui sont évoqués par l’image et le texte dans une présentation que les spectateurs ont jugée très professionnelle et intéressante : « Les recherches dans les archives municipales, départementales, nationales et privées sont une partie importante de notre activité ; les nouveaux membres du groupe peuvent s’ils le souhaitent y être accompagnés et guidés » rappellent Frédéric Auger et Joël Lépine, « mais nous intervenons aussi sur le terrain et d’ailleurs nous allons vous en présenter quatre exemples … »
C’est en effet quatre mini-conférences d’une quinzaine de minutes chacune, entrecoupées d’évocations d’autres facettes du GRAHS, qui sont projetées sur l’écran du cinéma.
Ce sera d’abord Jean-Marie Bordeloup qui résumera son travail de « Prospections archéologiques en forêt d’Allogny (Cher) » en commentant les photos de découvertes de traces de métallurgie ancienne datées de la période gallo-romaine et du moyen âge.
Ensuite Henri Delétang reviendra sur les « Fouilles du théâtre gallo-romain de Neung-sur-Beuvron ». A l’écran, les images défilent : du décapage de surface à la fouille fine quelques mètres plus creux, on observe les fouilleurs (beaucoup sont des élèves) lors de ces différentes phases, sous le soleil et sous la pluie. Le site, ensuite mesuré, finit par livrer son plan (100 m de diamètre) et quelques « trésors » : monnaies gauloises et romaines, tessons de céramique, aiguilles et jetons en os …
C’est au tour de Gérard Lainé qui commente les photographies de l’intervention archéologique menée au pied de l’église de Saint-Viâtre : « A la recherche des galeries ».
La découverte d’un muret en pierres sèches a permis de faire avancer les connaissances sur le sujet et de guider la reconstruction d’une partie des galeries. Cela permit la mise au jour d’un fragment de sarcophage mérovingien au décor inédit.
Pour la dernière mini-conférence, c’est Joël Lépine qui reprend la parole pour décrire : « La fouille d’un bassin énigmatique à Cheverny ». L’intervention de terrain a duré trois jours, les photographies illustrent les travaux et le résultat final. « Mais ce sont des semaines de travail dans les archives et sur l’internet qui permettront de déterminer avec précision l’utilisation piscicole de ce bassin » nous explique le conférencier, qui conclut en évoquant « le marquis Hurault de Vibraye, pionnier de la pisciculture en France et en Sologne au milieu du XIXe siècle ».

les membres du Conseil d’Administration du GRAHS

Henri Deletang, Joël Lépine et Frédéric Auger souligneront ensuite le travail des bénévoles de l’association : « tant au niveau des recherches, des publications, qu’a celui, souvent moins valorisé, mais tout aussi important, de l’administration, de la comptabilité et des tâches quotidiennes » et de résumer : « Le GRAHS, c’est plus de 200 membres, 30 chercheurs, 12 administrateurs et un employé motivés, 110 bulletins publiés… », avant de présenter les dernières publications : « Le premier canal de la Sauldre » et « les Tables tri-décennales des articles classées par communes » et celles à venir : « La seconde guerre mondiale en Sologne » et « Les deniers du Roi : collecte de taille au XVIIe siècle ».

Ces interventions sont saluées par les applaudissements d’un public connaisseur, et comme toute manifestation réussie, c’est autour d’un verre et de biscuits solognots (naturellement) que s’est achevé cet anniversaire.

Cet après-midi des "30 ans " n’aurait pas été possible sans le travail conjugué des membres que nous avons plaisir à remercier ici :
- « Historique » : Henri Delétang, Joël Lépine et Frédéric Auger
- « 30 ans de recherches, de découvertes et de publications sur l’histoire de la Sologne des origines à nos jours » : Frédéric Auger et Joël Lépine avec pour les mini-conférences les interventions de Jean-Marie Bordeloup, Henri Delétang, Gérard Lainé et Joël Lépine.
- « Buffet » : Marie-Claude Bluteau, Bernadette Pornin, Gérard Lainé et Frédéric Auger avec, pour le service et le rangement, l’aide appréciée de Chantal Brisset, Jean-François Lecompte, Joël Lépine, Henri et Paquita Delétang, François Blanc…

Bernadette Pornin, Chantal Brisset et Marie-Claude-Bluteau, administratrices du GRAHS

Pour l’équipe du GRAHS : Frédéric Auger © 2009