Tuiles, briques et carreaux à graffiti de Sologne
dimanche 5 mars 2006
Personnage

Plusieurs centaines de briqueteries-tuileries ont fonctionné en Sologne, au cours des siècles, et leurs produits : briques, tuiles, carreaux, tuiles faîtières ou "enfaîtiaux",... se comptent par millions... Après moulage, la pâte encore molle, ou déjà ressuyée par le séchage, a parfois tenté une main pour y déposer un message, une inscription ou un dessin, graffito anonyme ou signé‚ émotion profonde, expression ludique ou information technique, ou encore besoin d’offrir à la postérité un témoignage de son passage, de son labeur. Quelle que soit la forme ou l’intention, ces matériaux épigraphiques sont de véritables documents historiques, archéologiques et ethnographiques qu’il convient de conserver et d’étudier.

Mathieu

Si vous possédez un objet en terre cuite comportant une inscription manuelle, un dessin, une empreinte... et que vous souhaitez qu’il soit étudié et publié, contactez nous.

Locomotive

Ce qui nous intéresse, c’est d’étudier et de recenser, ces graffiti. En aucun cas nous ne voulons en déposséder les propriétaires.
Nous empruntons l’objet à inscription, pour en faire un dessin, des photos et nous le rendons.
Lorsque nous publions son étude dans l’un de nos bulletins, nous offrons un exemplaire de celui-ci au propriétaire.

1864

Autres supports de graffiti :

Il est possible de rencontrer des graffiti sur de nombreux supports. On pense bien sûr aux bâtiments publics et privés, aux monuments, il faut observer aussi les pièces de bois de charpente, les poutres. Mais on oublie souvent les objets usuels, les ustensiles et récipients de cuisine, les outils des artisans, des commerçants, le matériel agricole...
Nous sommes attentifs à tous ces "documents historiques" inédits , faites-nous en connaître de nouveaux...

Pour en savoir plus sur les graffiti de Sologne :

H. Delétang et J.-M. Lorain :
- Les graffiti de l’église de Pierrefitte-sur-Saudre, t. 15, 1993, n° 1, la Sologne et son passé n° 12.
H. Delétang :
- Tuiles, briques et carreaux à graffiti en Sologne, t. 16, 1994, n° 1, la Sologne et son passé n° 14
J. Espouy et H. Delétang :
- Graffiti à la chapelle Saint-Taurin de la Ferté-Imbault (L.-et-C.), t. 17, 1995, n° 2
J.-M. Lorain :
- graffiti de l’église Saint-Sulpice de Sassay (extérieurs), t. 20, 1998, n° 3, la Sologne et son passé n° 23
H. Delétang et E. Millet :
- Briques à graffiti de Sologne, t. 23, 2001, n° 4, la Sologne et son passé n° 29
F. Auger :
- Une brique à graffiti de Vouzon (L.-et-C.) :
"carte d’identité" d’argile d’un mouleur, en 1882.t. 27, 2005, n° 4, la Sologne et son passé n° 37
F. Auger et B. Foix :
- Tuiles à graffiti de Sologne : la collection d’un couvreur de Brinon-sur-Sauldre (Cher) », t. 30, 2008, n° 4, La Sologne et son passé n° 42, Archéologie en Sologne II
Frédéric AUGER et Joël LÉPINE :
- Evolution et fonctionnement d’une briqueterie de Sologne aux XIXe et XXe siècles : Montevray à Nouan-le-Fuzelier (Loir-et-Cher), Collectif, Les briqueteries-tuileries de Sologne. Histoires d’hommes et d’établissements qui ont fait de la Sologne un pays de briques, 2012, GRAHS, 242 p.

voir aussi : Graffiti anciens