La Sologne et son passé 87
tome 43 - 2021. N° 2
mardi 13 juillet 2021

La Sologne et son passé n° 87

Chères lectrices, chers lecteurs,

Avec l’été arrive notre numéro de juin. Vous y trouverez de quoi nourrir les moments propices au repos que génèrent les longues journées estivales.

Pour vous rafraîchir, Joël Lépine, le nouveau Président du Grahs, et plume habituelle du bulletin, vous entraîne au fil de la Croisne, discret affluent de la Sauldre. Grâce à une manne documentaire conservée aux Archives départementales de Loir-et-Cher, patiemment dépouillée et comprenant de magnifiques plans colorés reproduits ici, l’auteur vous expose l’histoire des moulins établis sur les bords de cette petite rivière et les digues des étangs qu’elle alimente. Avec les schémas et des explications claires vous comprendrez facilement le fonctionnement des différents moulins ainsi que le mode de vie de leurs meuniers.
A l’heure où l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et les diverses collectivités locales envisagent, comme relaté dans La Nouvelle République du 29 Avril 2021, un effacement des ouvrages et un « recadrage » du lit principal des cours d’eau, il est bon de se remémorer que la gestion de l’eau a toujours été source de réglementations et de conflits.

Ensuite, Bernard Heude, que l’on ne présente plus, vous propose la découverte d’échanges épistolaires inédits entre Bernard Edeine et Jean-Paul Grossin, tous deux figures incontournables de la Sologne. A l’ère de la communication numérique instantanée à laquelle nous nous sommes tous si vite habitués, il est bon de se replonger dans ces courriers où chaque phrase, chaque mot était pesé. Au travers de ces courriers c’est un peu de la vie et des caractères de l’historien et du Rédacteur en chef qui transparaissent. C’est pour l’auteur une manière différente de rendre hommage à ces deux hommes qu’il a connus. Il était même l’un des amis de Jean-Paul Grossin.

Pour le troisième article de fond, Frédéric Auger et Joël Lépine nous transportent en pleine campagne à la limite du Loir-et-Cher et du Cher, au domaine des Alicourts. Ce nom est largement reconnu dans le milieu de « l’Hôtellerie de Plein Air », mais savez-vous quel en est son origine ? A l’aide de documents d’archives, dont certains sont reproduits ici, notre binôme d’auteurs s’est attaché à reconstituer la genèse du toponyme. Ils vous présentent également une partie de l’histoire de ce lieu dont les terres s’étendent sur le territoire des communes de Pierrefitte-sur-Sauldre et de Brinon-sur-Sauldre.

Nous vous souhaitons bonne lecture et sommes impatients de vous retrouver « de visu » lors des manifestations à venir.

Claudine Petat et Chantal Pousse

Sommaire :

- Sologne actualités p. 1

- Sologne sorties et culture p. 2

- Joël LÉPINE
Les moulins à eau de la Croisne, affluent de la Sauldre,
du XVIIIème au XXème siècle, à travers les archives
p. 3-32

- Bernard HEUDE
Lettres de Bernard Edeine, historien à
Jean-Paul Grossin, rédacteur en chef du Journal de la Sologne
(septembre 1984 - juin 1985)
p. 33-44

- Patrimoine par Frédéric Auger
Les pancartes de chemin : un petit patrimoine à conserver
ou l’importance du toponyme dans l’histoire locale
p. 45-48

- Fréderic AUGER et Joël LÉPINE
Le domaine des Alicourts
Histoire du nom d’un lieu-dit communal du XVIIème siècle au XXème siècle
à Pierrefitte-sur-Sauldre (Loir-et-Cher) et à Brinon-sur-Sauldre (Cher)
p. 49-60

- Patrimoine par Frédéric Auger et Gilles Lepeltier
Les systèmes ingénieux de fermeture ou « T’as t’y mis le courriou au barriau ? »
p. 61-63

- Sologne littéraire
Bibliographie de Jean-Paul Grossin p. 64

La Sologne et son passé 87

prix : 12 € (franco de port pour la France)
Si vous souhaitez commander, cliquez sur :
- bon de commande (PDF).
- bon de commande simplifié.
Faites des économies : abonnez-vous :
Disponible avec l’abonnement 2021 : Bulletin d’adhésion abonnement 2021
- Rejoignez le GRAHS