Les noces en Sologne
La Sologne et son passé 80
Les noces en Sologne
tome 41 - 2019. N° 3
mercredi 18 septembre 2019

La Sologne et son passé n° 80

Les noces en Sologne

Chères lectrices, chers lecteurs,

La vie des Solognots, comme celle de tous les humains, est jalonnée de moments clés, généralement accompagnés d’événements rituels. Ainsi dans notre civilisation judéo-chrétienne, pendant très longtemps la naissance est immédiatement suivie du baptême et le passage à l’âge adulte s’accompagne, lui, du mariage ou de l’entrée dans les Ordres, ce qui est aussi une forme d’engagement. En Sologne, pour les couples, il n’est pas question de mariage, dans le vocabulaire courant, on parle de la noce.

De nombreux rites, qui ont évolué au fil du temps, entourent cette institution. L’invention et la démocratisation de la photographie en a ajouté un nouveau : la photo de mariage, et surtout celle de groupe qui permet aujourd’hui, à tout un chacun, de retrouver « la famille ».
Mais, il est plus rare pour ne pas dire unique, que « Neurdein », le plus grand producteur de cartes postales du début du XXe siècle, publie des clichés pris lors d’une noce solognote en 1904.
C’est Joël Lépine, vice-président du GRAHS et auteur régulier, qui a étudié cette série depuis de nombreuses années. Ses travaux ont permis de localiser ces clichés à Courmemin, commune de la Sologne de Loir-et-Cher, et d’en identifier les protagonistes.
Il nous livre ici un article très documenté riche en informations. Cette série de photographies fait partie du patrimoine iconographique solognot. Elle a, grâce au travail de l’auteur, désormais sa place dans l’histoire de la Sologne.

Autrefois les mariages perduraient jusqu’au décès d’un des deux époux, le divorce n’étant qu’exceptionnel. Pourtant la probabilité de célébrer ses noces d’or était faible jusqu’au début du XXe siècle, tant la mortalité était précoce et importante dans la région.
Une photographie de presse, regroupant huit couples célébrant leurs 50 ans de mariage en 1928, est le point de départ d’une recherche qui vous conduira à Neuvy-sur-Barangeon, commune de la Sologne du Cher.
Frédéric Auger, directeur-coordinateur du GRAHS et auteur régulier, nous livre ici un article comme il les affectionne, mettant en lumière de braves quidams, simples Solognots sans gloire. La fête donnée en l’honneur de ces couples de vieux mariés, qui étaient finalement douze, et non huit, dans la commune, est détaillée par le menu. La présence de la presse locale, mais aussi nationale, ainsi que des firmes cinématographiques montre l’importance de l’événement !
L’auteur évoque ensuite la vie de chacun des couples, existences sans grand relief, pleines d’abnégation, dans la Sologne rurale, au tournant des XIXe et XXe siècles.

Ecrit par les deux complices qui signent régulièrement ensemble, ce bulletin avec la « noce » comme colonne vertébrale, est surtout l’occasion de se plonger dans une Sologne pas si ancienne qu’il n’y paraît et dans laquelle vous serez nombreux à trouver des fragrances de vos histoires familiales.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Marie-Dominique Augustin, Bernard Heude et Chantal Pousse

La Sologne et son passé n° 80

Les noces en Sologne

Sommaire :

- Joël LÉPINE
Une noce en Sologne, en 1904,
dans le village de Courmemin (Loir-et-Cher),
éditée en cartes postales
p. 1-28

- Frédéric AUGER
Noces d’or en Sologne
La fête à Neuvy-sur-Barangeon en 1928 (Cher)
p. 29-64

La Sologne et son passé 80
Les noces en Sologne

Format A4, 64 pages, nombreuses illustrations couleurs et n&b.

prix : 12 € (franco de port pour la France)
Si vous souhaitez commander, cliquez sur :
- bon de commande (PDF).
- bon de commande simplifié.
Faites des économies : abonnez-vous :
Disponible avec l’abonnement 2019 : Bulletin d’adhésion abonnement 2019