La Sologne et son passé 78
tome 41 - 2019. N° 1
jeudi 25 avril 2019

La Sologne et son passé n° 78

Chères lectrices, chers lecteurs,

ce bulletin est composé de 4 articles, inédits comme il se doit, et géographiquement équitables ; trois études portent chacune sur une localité d’un département solognot : Brinon-sur-Sauldre pour le Cher, Vouzon pour le Loir-et-Cher et La Ferté-Saint-Aubin pour le Loiret. La quatrième étude s’intéressant aux vaches, est, quant à elle, interdépartementale et évidemment solognote.

Dans la Sologne à partir de la seconde moitié du XIXe siècle et durant environ un siècle, les histoires entre les gardes et les braconniers sont légion. Si le braconnier solognot le plus célèbre reste le « Raboliot » de Maurice Genevoix, chaque village avait son ou ses bracos, mais dans le même temps chaque domaine avait son ou ses gardes. C’est de celui de la propriété de Chartraine, sur la commune de La Ferté Saint-Aubin, dont il est question ici. Sur la base d’un carnet répertoriant les actions du garde Léon Bernardeau, Christian Poitou évoque les batailles que se menaient les gardiens de la loi et des propriétés, avec les bracos qui, souvent pour subsister, la contournaient en « prélevant » quelques gibiers sauvages. Le braconnage, était alors un « sport solognot », d’autant plus que dans les mœurs des locaux, il ne venait pas à l’idée qu’un garenne puisse appartenir à quelqu’un !

L’article suivant nous conduit sur les bords de la Sauldre dans le département du Cher. Si les rives des rivières sont depuis la nuit des temps des lieux privilégiés des installations humaines, leur franchissement reste un problème. Vers la fin du XIXe siècle, à Brinon-sur-Sauldre, le pont de bois fatigue et il faut en construire un nouveau. Aux contraintes techniques s’ajoutent les problèmes budgétaires. Bernard Foix évoque avec détails, la réalisation de cet édifice, du projet à sa mise en service. Ce pont remplit depuis cette période sa fonction ; vous l’emprunterez en franchissant la Sauldre dans cette commune, et désormais vous en connaîtrez l’histoire.

Vouzon est le village de cœur de Christian Poitou. Sur les bases d’enquêtes nationales, il nous livre une étude sur la situation économique et sociale de cette bourgade de la Sologne de Loir-et-Cher à la fin du XIXe siècle. Précis, comme à son habitude, l’historien évoque tour à tour l’amélioration sanitaire, les productions agricoles, l’élevage, les techniques agraires, la paysannerie et l’artisanat. Il en résulte un tableau de la société rurale solognote à une période où la contrée évolue fortement et se modernise.

Le dernier article est la quatrième partie de l’étude du parler solognot concernant les animaux de la ferme. Après les volailles, lapins et chèvres (La Sologne et son passé 72), les chiens et les chats (La Sologne et son passé 75), les porcs (La Sologne et son passé 76) est arrivé le tour des bovins. En plus des expressions savoureuses liées aux vaches, Bernard Heude livre des témoignages de paysans solognots et de leur vie quotidienne avec leurs bêtes à cornes.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Frédéric Auger et Bernard Heude

La Sologne et son passé n° 78

Sommaire :

- Christian POITOU
Gardes-chasse et braconniers en Sologne
sur la propriété de Chartraine à La Ferté-Saint-Aubin (Loiret)
de 1909 à 1914
p. 1-16

- Bernard FOIX
Du pont de bois au pont de pierre de Brinon-sur-Sauldre (Cher) (1879-1884)
p. 17-28

- Christian POITOU
La situation économique et sociale de Vouzon (Loir-et-Cher)
à la fin du XIXe siècle selon quelques enquêtes nationales
p. 29-42

- Bernard HEUDE
Sauvegarde du parler de Sologne
Les animaux domestiques dans la ruralité traditionnelle
(fin XIXe siècle - années 1990)
Quatrième partie : les vaches
p. 43-64

La Sologne et son passé 78

Format A4, 64 pages, nombreuses illustrations couleurs et n&b.

prix : 12 € (franco de port pour la France)
Si vous souhaitez commander, cliquez sur :
- bon de commande (PDF).
- bon de commande simplifié.
Faites des économies : abonnez-vous :
Disponible avec l’abonnement 2019 : Bulletin d’adhésion abonnement 2019