Bienvenue au G.R.A.H.S.
L’histoire et le patrimoine de la Sologne

Accueil > Publications du GRAHS > Bulletins du GRAHS La Sologne et son passé > La Sologne et son passé 67

Bulletin du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne

La Sologne et son passé 67

tome 38 - 2016. N° 2

jeudi 6 octobre 2016, par Frederic Auger

La Sologne et son passé n° 67

Vous trouverez, dans ce bulletin, trois articles avec un dénominateur chronologique commun : le XVIIe siècle, une époque peu étudiée pour la Sologne.
Avec le premier article, nous vous faisons part d’une découverte archéologique fortuite. Lors de travaux de réfection de la bonde d’un étang à La Ferté-Saint-Cyr, parmi les pièces de bois extraites, l’une portait la date de 1649, de quoi aiguiser la curiosité de Jean Raoul-Duval, Joël Lépine, Frédéric Auger et la vôtre … C’est aussi un appel, pour que chacun d’entre-nous soit attentif et signale toute découverte, même minime. Son étude fera progresser notre savoir sur l’histoire de la Sologne, si passionnante !
Le deuxième article nous conduit en 1655 à Tremblevif (Saint-Viâtre).
L’auteur, Daniel Viaud, est l’historien spécialiste du XVIIe siècle en Sologne. Il nous livre une chronique villageoise unique pour cette période dans notre région. Vous découvrirez les habitants du bourg et ceux de la campagne, leurs métiers respectifs, la façon dont est organisée la vie villageoise, et surtout quels sont les groupes qui détiennent le pouvoir…
Cette peinture de la société rurale solognote nous est, et c’est là l’un des talents de l’auteur, présentée de façon très vivante, comme si nous l’écoutions pendant une de ses conférences. Dans son article, vous retrouverez son enthousiasme à nous faire partager sa passion, sa bienveillance envers ces habitants de Saint-Viâtre qu’il connaît comme s’ils étaient de sa famille. Daniel Viaud, membre de longue date du GRAHS, nous propose ici une étude qui fera date dans la connaissance de la ruralité solognote du XVIIe siècle. A lire absolument et à relire.
Dans le troisième article, Bernard Heude vous convie auprès des bergères solognotes de Chaumont-sur-Tharonne, si indispensables à la garde des troupeaux de « bêtes à laine » qui parcouraient les immenses landes et bruyères. Grâce aux actes de sépulture des registres paroissiaux de l’Ancien Régime, l’auteur vous fait découvrir les conditions de décès de ces « bargèzes » avec l’administration des « derniers sacrements » afin qu’elles puissent être inhumées en « terre sainte ». Vous serez certainement émus par ces« pouvres ou pouvères bargèzes » (pauvres bergères) qui décèdent parfois brutalement. Certaines n’ont pas de nom, et d’autres sont des migrantes venues chercher du travail en Sologne.
Comme à notre habitude, nous vous souhaitons une bonne lecture.

Frédéric Auger et Bernard Heude

La Sologne et son passé n° 67

Sommaire :

- Frédéric AUGER, Joël LEPINE et Jean RAOUL-DUVAL
Une pièce de bois d’une bonde d’étang, datée de 1649,
à La Ferté-Saint-Cyr (Loir-et-Cher)
p. 1- 6
- Daniel VIAUD
Chronique d’une communauté solognote.
Tremblevif en 1655.(Saint-Viâtre, Loir-et-Cher)
p. 7-56
- Bernard HEUDE
Les bergères de Sologne face à la mort.
Chaumont-sur-Tharonne (Loir-et-Cher),
fin XVIIe - début XVIIIe siècle
p. 57-64

JPEG - 75.9 ko
La Sologne et son passé 67

Format A4, 64 pages, nombreuses illustrations couleurs et n&b.

P.-S.

prix : 12 € (franco de port pour la France)
Si vous souhaitez commander, cliquez sur :
- bon de commande (PDF).
- bon de commande simplifié.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License