Bienvenue au G.R.A.H.S.
L’histoire et le patrimoine de la Sologne

Accueil > Publications du GRAHS > Bulletins du GRAHS La Sologne et son passé > La Sologne et son passé 64

Bulletin du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne

La Sologne et son passé 64

tome 37 - 2015. N° 3

mercredi 30 septembre 2015, par Frederic Auger

La Sologne et son passé n° 64

Ce bulletin a trait à la Sologne loirétaine, avec des sujets d’une grande variété.

Le premier article est le résultat d’un travail de très longue haleine et d’une grande précision réalisé par Eric Millet, une signature maintenant bien connue du GRAHS. Il nous révèle l’histoire du château et du domaine du Bruel (Marcilly-en-Villette et Sandillon) durant la période révolutionnaire. Il a fallu que l’auteur dépouille un très grand nombre d’actes notariés et effectue des recherches poussées dans les registres d’état civil pour arriver à comprendre l’enchaînement des acquéreurs et les raisons qui les poussaient à acheter des biens dans cette période instable où se faisaient et se défaisaient les fortunes. Il en résulte une galerie surprenante de personnages, souvent proches par des liens familiaux, amicaux ou par des relations d’affaire.
Dans la deuxième étude, Christian Poitou, historien de la Sologne et vice-président du GRAHS, nous plonge dans la première moitié du XXe siècle, période à la fois proche (moins d’un siècle) et pourtant si différente d’aujourd’hui. Les campagnes orléanaises se relèvent de la Grande Guerre et la modernisation apparaît. Les villages découvrent l’électricité, l’eau courante, les routes goudronnées. Les paysans s’équipent progressivement de nouvelles machines agricoles, cependant la traction animale reste la norme les tracteurs étant encore peu nombreux. C’est une période de progrès, mais les effets de la crise mondiale de 1929 vont se faire sentir.
Le troisième article revient sur le destin d’Alexandre Berthelot, dont le début de l’histoire est paru l’année dernière dans La Sologne et son passé 59. Nous retrouvons cet artiste vétérinaire quittant sa clientèle de La Ferté-Saint-Aubin pour s’engager dans l’armée napoléonienne. L’occasion est belle de se plonger dans l’organisation militaire du Premier Empire et dans le rôle des vétérinaires, alors que les forces de cavalerie et les bataillons du train d’artillerie sont essentiels pour gagner les batailles. L’auteur est forcément, Bernard Heude, président du GRAHS, à la fois vétérinaire et docteur en histoire, l’un expliquant l’autre.
Pour finir est évoquée l’excellente restauration du monument aux morts d’Isdes qui fait suite à un article paru dans notre ouvrage spécial Les briqueteries et tuileries de Sologne. Nous sommes heureux de la sauvegarde de ce patrimoine représentatif d’un art populaire de grande qualité et de la beauté de la terre cuite.
Comme à notre habitude, nous vous souhaitons une bonne lecture.

Frédéric Auger et Bernard Heude

La Sologne et son passé n° 64

Sommaire :

- Eric Millet
Le domaine du Bruel dans la tourmente révolutionnaire,
à Marcilly-en-Villette et Sandillon (Loiret)
p. 1-36

- Christian Poitou
Les campagnes orléanaises dans l’entre-deux-guerres (1919-1939)
p. 37-56

- Bernard Heude
Alexandre Thomas Berthelot, artiste vétérinaire militaire sous le Premier Empire.
De la Sologne au 4ème bataillon du train d’artillerie à Metz.
p. 57-62

- Frédéric Auger, Bernard Foix et Eric Millet
La restauration du monument aux morts d’Isdes (Loiret)
p. 63-64

JPEG - 98 ko
La Sologne et son passé 64

Format A4, 64 pages, nombreuses illustrations couleurs et n&b.

P.-S.

prix : 12 € (franco de port pour la France)
Si vous souhaitez commander, cliquez sur :
- bon de commande (PDF).
- bon de commande simplifié.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License