Berdigne Berdogne,
le 13 septembre 2015
à Theillay (41)
mardi 8 septembre 2015

Venez nous rencontrer
le dimanche 13 septembre 2015,
de 11 h à 18 h 30 à Theillay (Loir-et-Cher) :

« Berdigne Berdogne ... »

Manifestation organisée par l’UCPS.

En Sologne... Le temps d’un après-midi, le bourg retrouve son activité d’autrefois : c’est jour de fête dans la campagne du début du siècle.

La mairie pavoise les rues de drapeaux tricolores. Les artisans affûtent leurs outils et sortent leurs étals. Biaudes impeccables et sabots aux pieds, les gens arrivent des domaines et hameaux voisins.

Ça craque, ça crisse : les charrettes pleines de fruits, légumes et volailles affluent... C’est jour de marché ! Les fermières, coiffées de leur câline, présentent leur fraîche récolte dans le bourg en pleine effervescence.

Rendez-vous dimanche 13 septembre 2015
à Theillay (41)

NOMBREUSES ANIMATIONS à partir de 11h :

Produits fermiers, marché à l’ancienne, animations de rues, musiques, expositions, sortie du Milberdigne, danses folk, cinéma muet, photo souvenir, grand limonaire, théâtre, gestes d’autrefois...

GRAND DEFILE DES ATTELAGES
ruraux et agricoles à partir de 15h30 :

boeufs, ânes, percherons et autres chevaux de trait attelés à des gerbières, tombereaux ou carrioles venus de Sologne et d’ailleurs...

La Thématique

Chaque édition de Berdigne Berdogne développe une thématique différente en lien avec l’histoire du village.

"Cette année, le village a choisi THEILLAY DES 4 SAISONS.

AU PRINTEMPS :

c’était la grande lessive, celle qui allait transformer tout le linge sale accumulé durant l’hiver. Rude labeur ! Utilisant les objets d’autrefois, des theilloises referont les gestes traditionnels maintenant oubliés : bavardages, bassines débordantes, linge sur le fil ou étendu sur le pré... de belles images un moment ressuscitées...

L’ETE ne peut pas être évoqué sans la moisson, le battage... Plutôt que de s’attacher à la reconstitution de grandes scènes, l’UCPS (fidèle à sa volonté de transmission du patrimoine rural), a préféré faire revivre le battage au fléau.
Les fléaux ? Ils sont devenus objets de musée, souvent trop vermoulus pour être utilisés ! Mais d’ailleurs, qui sait encore battre au fléau ? On a requis l’expérience d’un ancien, on essaie aussi de fabriquer cet objet si particulier. Au cours de l’été, theillois et "gens de l’UCPS" vont réapprendre ce savoir disparu *, essayer de retrouver ce rythme d’autrefois. Parviendront-ils à faire revivre "la danse des fléaux" ?
* une vidéo sera réalisée, qui sera visible sur la chaîne youtube de l’UCPS.

L’AUTOMNE en Sologne ?

LE CHANVRE

La chasse, la pêche de l’étang, les champignons ou les châtaignes ? Rien de tel à Berdigne-Berdogne cette année : à Theillay, ce sera le chanvre ! Cette plante était autrefois cultivée dans la plupart des fermes et servait à la confection de vêtements, mais aussi de sacs et de cordes. Récolté à la fin de l’été, les différentes étapes de sa transformation se déroulaient sur l’ensemble de l’année : le rouissage dans le ruisseau (riou) ou l’étang, puis le séchage, le teillage... Voici donc quelle serait l’origine du nom Theillay ! Le teillage était l’opération qui consistait à séparer la partie ligneuse de la tige (la chèvenotte), des fibres qui donneront la filasse. Dans un vieil appentis du village, on a même retrouvé une braie (ou broie) utilisée pour cela, et des pelotons, et des écheveaux de fil de chanvre... Toutes ces découvertes seront montrées aux curieux, et expliquées au mieux par les theillois, le jour de la fête. Et savez-vous ? Ils ont même fait pousser du chanvre ! Rassurez-vous, il s’agit du chanvre européen (et non indien : le cannabis), et sa culture étant très règlementée, toutes les autorisations nécessaires ont été obtenues !

EN HIVER, on le fêtait... mais où est donc passé le bon Saint Sulpice ? Il tenait pourtant bien sa place à le fontaine miraculeuse de Theillay, l’une des 70 fontaines où les saints solognots étaient vénérés. La déformation (habituelle) de son nom, lui faisait guérir de tous les "supplices", et l’on se rendait en procession, chaque année, le 17 janvier, pour le prier (ou le supplier). La nuit venue, à minuit probablement, grelottant dans sa niche au bord de l’eau glacée, il recevait en cachette la visite de jeunes filles venues l’habiller. Celle qui y parvenait sans être vue se mariait dans l’année ! Vengeance "d’une vieille fille" ou d’un gars mal marié ? La statue du bon saint a disparu, et les theillois ne savent plus où elle est !
Allez à la fontaine ce 13 septembre, à Theillay : bouleversant l’ancien calendrier, peut-être Saint Sulpice aura-t-il décidé de fêter avec vous Berdigne-Berdogne !

Danielle Cochet"

Horaires : 11h à 1 8h 30

Entrée : 5 € (gratuit - de 12 ans).

Lieu : Theillay, village fermé aux voitures, des parkings sont à disposition autour du périmètre de la fête.

Sur place : Buvette, marché d’antan, produits fermiers et divers produits locaux.

Par mesure de sécurité, les chiens sont strictement interdits sur la fête.

Le GRAHS est de la fête

Frédéric Auger, Bernard Foix et Jean-François Lecompte.
Le GRAHS à Berdigne-Berdogne.

Au centre de ce joli petit bourg, au milieu des vieux attelages, venez échanger avec nous sur l’histoire de la Sologne et découvrir les nouvelles publications et les recherches en cours. A notre stand, l’accueil sera assuré par Martial Augustin, Bernard Foix, Marie-Thérèse Lecompte, Jean-François Lecompte, Christelle Auger et Frédéric Auger. C’est aussi l’occasion pour les adhérents, et ceux qui souhaitent le devenir, de connaître l’actualité de notre association.

Berdigne Berdogne 2016