Christian Poitou
En Sologne sous l’ Ancien Régime
Vouzon et Lamotte-Beuvron de 1500 à 1790
jeudi 28 juillet 2011

Ce livre n’est pas une publication du G.R.A.H.S., mais l’auteur (et éditeur), Christian Poitou, est l’un des fondateurs et le vice-Président de notre association.
C’est à ce titre qu’il figure dans cette rubrique.

En Sologne sous l’ Ancien Régime
Vouzon et Lamotte-Beuvron de 1500 à 1790

En Sologne sous l’Ancien Régime
Vouzon et Lamotte-Beuvron de 1500 à 1790
de Christian Poitou

A partir des registres paroissiaux, des archives seigneuriales, des comptabilités domaniales, des minutes notariales intéressant les deux communes actuelles de Vouzon et de Lamotte-Beuvron, au cœur de la Sologne, cet ouvrage reconstitue les aspects les plus variés de la vie quotidienne de cinq ou six générations d’hommes et de femmes ayant vécu des lendemains de la guerre de Cent Ans à la Révolution. A l’intérieur de cadres institutionnels séculaires structurant l’existence d’une population d’un millier et demi d’âmes – la seigneurie, la paroisse, la communauté d’habitants, la famille – c’est une histoire « vue d’en bas », « à ras de terre » qui est retracée ici.
Dans un environnement naturel marécageux particulièrement hostile et malsain, la démographie solognote se distingue par une mortalité comptant parmi les plus élevées du royaume. L’étude de l’évolution de la propriété foncière du règne de François 1er à celui de Louis XV fait apparaître, après une conquête partielle du sol par la paysannerie locale au lendemain de la guerre de Cent Ans, sa dépossession progressive tandis que s’étend l’emprise d’une bourgeoisie urbaine et d’une haute noblesse lointaine. La pénible culture d’un sol pauvre et humide ne permet pas une production de seigle suffisante pour nourrir la population, tandis que l’élevage ovin à travers d’immenses landes constitue l’unique source de profit. Le déplacement vers l’ouest de la grande route d’Orléans à Bourges entraîne le déclin de Vouzon et l’essor de son ancien hameau de Lamotte-Beuvron érigé en paroisse distincte en 1703.
L’analyse de la société villageoise fait revivre dans leur environnement habituel non seulement les détenteurs locaux de la richesse, du pouvoir et du savoir que sont les seigneurs – rarement présents sur leurs terres – et leurs agents, les curés, les notaires, les aubergistes et autres notables, mais encore et surtout les humbles :métayers et fermiers, domestiques agricoles, bergères, journaliers de la campagne, travailleurs du textile, artisans et petits marchands du bourg, sans oublier les marginaux et les errants.

CHRISTIAN POITOU
D’une famille de paysans établis en Sologne dès le XVIe siècle, agrégé d’histoire, Christian Poitou a longtemps enseigné l’histoire économique et sociale des XVIIe et XVIIIe siècles à l’Université d’Orléans. Spécialiste d’histoire rurale et de démographie historique, il est l’auteur de divers ouvrages sur la Sologne et l’Orléanais, et d’une cinquantaine d’articles sur les mêmes sujets. Plusieurs de ses travaux d’histoire administrative et démographique ont été publiés par le Centre national de la Recherche scientifique.

Édité par l’auteur, 2011, 828 pages dont 80 d’illustrations.
ISBN 978-2-9532010-1-7
Prix : 36 € (franco de port pour la France)

disponible :

- au Groupe de Recherches archéologiques et historiques de Sologne
14 rue de Beauce, 41600 Lamotte-Beuvron

- sur commande (même adresse)

- lors des permanences. Lundi et Vendredi de 14 à 18 h (même adresse)

- Téléphone/fax. : 02 54 88 25 70

- grahsologne@wanadoo.fr

Et chez l ’auteur-éditeur :

- Site internet : www.christianpoitou.fr

- Conférence le 25 octobre 2011

Ouvrage de 828 pages dont 80 d’illustrations
au prix de 36 € (franco de port)

Épuisé


Présentation et dédicace
Conférence