Bulletin du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne
La Sologne et son passé 45
tome 32 - 2010. N° 2
jeudi 14 octobre 2010

La Sologne et son passé n° 45

Chers lectrices et lecteurs, vous trouverez dans ce nouveau bulletin du GRAHS, des articles, inédits, très variés dans leur contenu, aussi bien par les thèmes abordés, que par les époques auxquelles ils se réfèrent.
Cette publication existe grâce aux travaux et à la sagacité des chercheurs du GRAHS qui s’exercent dans de nombreux domaines et les conduisent à découvrir des éléments encore inconnus de notre histoire et de notre patrimoine, avec en finalité le désir commun à toute notre équipe, de vous les faire partager.
Le point de départ est souvent une découverte, qui ne doit rien au hasard, surtout quand elle survient après des heures voire des jours passés :
- en salle de lecture dans les services d’archives,
- dans les expositions, les musées,
- sur le « terrain », dans les rues et édifices de nos villages solognots avec les opportunités données par des travaux dans des bâtiments qu’ils soient publics ou privés.
Après la jubilation de la découverte, il faut passer à la recherche d’informations complémentaires et là, ceux qui prospectaient sur le terrain se retrouvent dans les services d’archives, alors que ceux qui exploitaient les documents partent parfois à la recherche de vestiges ou d’éléments de comparaisons.
Quelques mois ou années plus tard, les chercheurs nous livrent le fruit de leur travail que nous vous restituons dans nos bulletins.

Nous allons vous entraîner au milieu du XVe s. à Pierrefitte-sur-Sauldre, où, au travers d’un « compte de la fabrique », transparaissent non seulement les revenus et biens de l’église, ses dépenses, mais aussi la vie et les traditions dans un village solognot au Moyen Âge.

Un groupe sculpté, réalisé en Allemagne à la charnière entre le XVe et le XVIe s., donné par des propriétaires solognots au musée diocésain de Blois au début du XXe siècle, est l’objet d’une véritable enquête qui permet d’en attribuer la paternité à Tilman Riemenschneider.

Un inventaire de 1668 des meubles du château de Nouan-le-Fuzelier permet la connaissance outre des meubles dudit château, du nombre et de l’emplacement des pièces de la demeure (aujourd’hui disparue) et des événements survenus dans la commune à cette époque.

Vous connaissez l’importance du commerce du poisson en Sologne, mais comment faire pour en avoir de disponible rapidement ? L’une des réponses, trouvée par les marchands, est l’utilisation de « huches ». A l’appui de documents des XVe, XVIIIe et XIXe siècles, vous découvrirez cette technique et certains des lieux où elle était employée.

Des travaux effectués dans l’église de Saint-Viâtre en 2009 ont mis au jour des traces polychromes. En voici l’étude qui permet, grâce à une reconstitution, d’en appréhender les motifs, leur signification mais aussi la raison d’être de ces décors : « une ceinture funèbre » de la fin du XVIIe s. dédiée à un seigneur de Tremblevy.

Des travaux encore, mais dans une modeste demeure datant du XIXe s. de Ménestreau-en-Villette ont permis de dévoiler une méthode de construction peu connue. En effet, si l’utilisation du torchis et de la brique est courante en Sologne, il est bien peu souvent question de bauge, dont voici pourtant un bel exemple.

Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à lire cette publication que nous avons eu à la composer.

F. Auger et M.-C. Bluteau

La Sologne et son passé n° 45

Sommaire :

- Isabelle GUÉRIN-BROT  :
Un compte de la « fabrique » de l’église
de Pierrefitte-sur-Sauldre (L.-et-C.), de 1459 à 1462
p. 1-4

- Claudie DOUDEAU  :
Une œuvre inconnue de Tilman Riemenschneider à Pierrefitte-sur-Sauldre (?) :
le « Couronnement de la Vierge », au Musée diocésain de Loir-et-Cher

p. 5-20

- Henri DELÉTANG  :
Sur un inventaire des meubles du château de Nouan-le-Fuzelier (L.-et-C.) en 1668
p. 21-28

- Joël LÉPINE  :
Les huches à poissons du Beuvron et de la Bonne-Heure,
à Bracieux, La Ferté-Beauharnais et Vernou-en-Sologne (L.-et-C.)
p. 29-32

- Gérard LAINÉ :
Un droit seigneurial : la "litre" ou "ceinture funèbre" de l’église de Tremblevif (= Saint-Viâtre, Loir-et-Cher)
p. 33-38

- Mireille ROUSSEAU  :
Une maison de brique et de bauge à Ménestrau-en-Villette (Loiret)

p. 39-48

La Sologne et son passé n° 45

Format A4, 48 pages, nombreuses illustrations couleurs et N & B.

prix : 15 € (+ port)
Si vous souhaitez commander, cliquez sur :
- bon de commande (PDF).
- bon de commande simplifié.