Bulletin du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne
"Napoléon III et la Sologne"
Tome13 - 1991. N°2 - La Sologne et son passé N° 9.
lundi 23 janvier 2006
Napoléon III

Il n’était pas concevable de reprendre les écrits, souvent anciens et parfois tendancieux, sans les soumettre à une analyse critique. Un premier travail consista donc à établir un bilan des connaissances, à repérer les lacunes documentaires, à relever les points obscurs ou les affirmations douteuses. Ainsi se firent jour de nouvelles interrogations et purent être déterminées des directions de recherches. Ensuite, pour combler les manques, quelques études ponctuelles ont été entreprises, matériaux élaborés en vue de synthèses ultérieures, ... car, œuvre de longue haleine, la recherche historique n’est jamais terminée.

Fête du Comité Central Agricole de Sologne, Lamotte-Beuvron, 1862.

Dans l’état actuel de nos connaissances, la grande idée qu’on peut retenir est que l’action de Napoléon III en Sologne a été longtemps exagérée et doit être aujourd’hui nuancée. Dans le temps : ce qui est nouveau, c’est l’intervention de l’Etat, pour renforcer les initiatives individuelles, mais la "régénération" de la région, amorcée antérieurement au Second Empire, s’est poursuivie sur tout un siècle. Dans l’espace : l’impact du Comité Central Agricole, du Service des Marnes et du canal de la Sauldre n’est pas négligeable, mais ce sont sans doute les "routes agricoles" qui ont été la principale source de progrès dans toutes les campagnes solognotes, le canton de Lamotte-Beuvron bénéficiant plus particulièrement de la présence des domaines impériaux. © Henri Delétang

Louis-Napoléon Bonaparte en Sologne. (détail de la toile de R. Esbrat)

Le Second Empire a été une période de remarquable croissance économique pour la France entière, marquée principalement par le développement des voies de communication, la mise en place du système bancaire moderne, les progrès de l’agriculture, et soutenue par une politique volontariste de grands travaux conduits par l’Etat. Plus que toute autre région peut-être, la Sologne a largement profité de ce mouvement de prospérité générale et bénéficié d’attentions particulières dues à l’intérêt personnel que Napoléon III lui a constamment porté, ce qui a fait dire de notre région qu’elle fut "l’enfant chérie du régime". © Christian Poitou


Sommaire :

- Ch. Poitou : Napoléon III et la Sologne. (24 pages)
- H. Delétang : Le Prince-Président Louis-Napoléon Bonaparte en Sologne, le 22 avril 1852. (23 pages)
- P. Cuevas-Delétang : Les comices agricoles de Lamotte-Beuvron au Second Empire. (18 pages)
- H. Delétang : Napoléon III visite ses domaines de Sologne (avril 1858 et mai 1860). (13 pages)
- P. Cuevas-Delétang : La première fête du Comité central agricole de la Sologne à Lamotte-Beuvron, le 21 septembre 1862. (6 pages)
- H. Delétang : Déjà, en 1862, Lamotte-Beuvron avait une "Place Napoléon III". (8 pages)

Format A4, 92 pages, nombreuses illustrations, plans, tableaux.


Retrouvez ce numéro dans la rubrique : "bulletins"

Pour en savoir plus : auteurs, mots clés liés à ce thème :
"Napoléon III et la Sologne"

Ce bulletin a été publié avec le concours :
- du Ministère de la Culture (Direction des Archives de France)
- du Conseil Régional du Centre (A.D.A.T.E.C.)
- du Conseil Général du Loir-et-Cher
- de la Municipalité de Lamotte-Beuvron

prix : 15 € (+ port)

Épuisé